Asikasu

La communauté

Asikasu est une communauté ghanéenne d’une population de 1302 habitants. La communauté a une maternelle, une école primaire et un collège.     

  • Il n’y a pas de centre de santé primaire au sein de la communauté. Le plus proche se trouve à 7 km.     
  • La communauté a un point d’eau potable.
Actions par ICI
  • Réalisation d’une évaluation des besoins de la communauté en utilisant l’approche du Cadre Communautaire Protecteur du Cacao (PCCF).
  • Un Comité communautaire de protection de l’enfance (CCPC) a été mis en place et a reçu une formation sur la sensibilisation. Les membres du PCJC sont chargés de sensibiliser les gens de leur communauté de porte en porte.
  • Les membres du PCJC ont reçu une formation sur l’outil d’identification des enfants exposés au travail des enfants et sur les mesures correctives disponibles pour les enfants identifiés et leurs familles.
  • La mise en œuvre du plan d’action communautaire (PAC) élaboré par la collectivité se poursuit. Grâce au PAC, une infirmière résidente a été affectée dans la collectivité pour gérer le poste de santé communautaire (PSC).
  • Les membres du PCJC et les dirigeants communautaires ont reçu une formation sur la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre du PAC.
  • Le Comité de gestion de l’école (CMS) a été renforcé afin d’accroître la protection de l’enfance.
  • Le CCPC a organisé des activités de sensibilisation axées sur la définition de l’enfant, le travail des enfants, le travail des enfants, les principales activités dangereuses et l’importance de l’éducation lors de réunions de groupes de femmes, de réunions de la société cacaoyère, de réunions communautaires, d’églises, de mosquées et de villages dans la communauté et autour.
  • Un groupe de services communautaires (GSC) de cinq membres a été formé, formé et équipé pour fournir des services de main-d’œuvre aux agriculteurs. Ils constituent une alternative à l’utilisation d’enfants pour des travaux dangereux et des activités liées au travail des enfants.
  • 13 femmes ont bénéficié d’une aide pour mener des activités génératrices de revenus (AGR) dans le secteur des légumes et du maïs avec des semis, des produits agrochimiques et des services de vulgarisation.
  • Une évaluation de la protection communautaire a été réalisée à l’aide de l’enquête sur les connaissances, les attitudes et les pratiques (KAP) et du PCCF pour aider à déterminer le niveau de protection des enfants et évaluer les connaissances des membres de la communauté en matière de protection des enfants.
  • Évaluation des besoins de la communauté réalisée à l’aide du Cadre communautaire de protection du cacao (Protective Cocoa Community Framework).
  • 30 membres et dirigeants de la communauté ont été formés à l’autonomisation et à la sensibilité au genre, à la tenue des dossiers, à la gestion financière et à la gestion des conflits, à l’épargne, à la santé et à la sécurité au travail. Il s’agissait de permettre aux femmes de participer activement à la prise de décision et au développement communautaire.
  • Un club de protection de l’enfance a été créé dans la communauté et compte 34 membres, filles et garçons.
Micro Projects
En partenariat avec
Actions par ICI
icon
1
Comité de Protection de l'Enfant
icon
1
Plan d'Action Communautaire
icon
1
Activité génératrice de revenus
icon
1
Groupe des services communautair
Résultat
  • Les femmes qui ont été aidées à s’engager dans l’AGR ont tiré un revenu total de GHC19070 de la vente de leurs produits, cet argent a été utilisé pour soutenir leurs enfants et réinvesti dans l’entreprise pour la soutenir.
Activités planifiés
  • Effectuer la collecte de données du FCCP pour évaluer les progrès réalisés en 2017.
  • Effectuer la graduation ou la sortie PCCF
  • Organiser des réunions avec les dirigeants de la communauté et une réunion de sortie à l’échelle de la communauté pour clore officiellement le projet.
  • Former les SPCC et les dirigeants communautaires à la formulation de règles et de règlements communautaires visant à protéger les enfants.
  • L’autonomisation des femmes : Recueillir des données Mtool et IGA en 2018, pour évaluer les progrès réalisés en matière de protection de l’enfance.
  • Comités communautaires de protection de l’enfance : Organiser des formations de recyclage pour le PCJC à l’aide des résultats de l’enquête KAP, de l’appropriation et de la durabilité du projet.
  • Effectuer un suivi mensuel pour évaluer les progrès des activités de subsistance.
  • L’éducation : Renforcer les capacités des enseignants, y compris des chefs d’établissement et des superviseurs de circuit, en matière de protection et de droits de l’enfant et d’environnement scolaire convivial.
  • Rencontre avec les directeurs de district du Ghana Education Service (GES), les responsables et les parents des élèves du JHS 3 et des COGES/APE pour discuter de l’importance de l’enseignement secondaire.
  • Former les membres des clubs de protection de l’enfance sur la santé et la sécurité, l’hygiène personnelle ainsi que la santé reproductive.
This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More