ICI Documents 25 novembre 2020

Fluctuations du travail dangereux des enfants dans les communautés cacaoyères de Côte d’Ivoire durant et après le semiconfinement instauré en réponse à la Covid-19

De nombreuses restrictions de précaution qui devaient être imposées pendant le confinement partiel de la Covid-19 ont été levées en juin. La surveillance du travail des enfants dans le cadre des systèmes de suivi et de remédiation du travail des enfants de la Fondation ICI s’est poursuivie par la suite dans les mêmes 263 communautés que celles qui ont été couvertes par cette étude. Les données recueillies au cours des mois de juillet, août et septembre 2020 ne montrent aucune différence significative dans les taux d’identification du travail des enfants par rapport aux taux moyens sur la même période que les années précédentes.


Au début de l’année, la Fondation International Cocoa Initiative (ICI) a analysé les données de 263 communautés de Côte d’Ivoire pour évaluer l’impact de la pandémie COVID-19 sur le travail des enfants. Dans ces communautés, 1 443 ménages de producteurs de cacao ont été visités dans le cadre des systèmes de suivi et de remédiation du travail des enfants (SSRTE) de la Fondation ICI entre le 17 mars et le 15 mai 2020, afin d’identifier les cas de travail des enfants. Les résultats de la Fondation ICI ont montré que le pourcentage d’enfants identifiés comme travaillant était plus élevé au cours de cette période de deux mois, soit 19,4 %, contre 16 %, au cours des mêmes mois dans les mêmes communautés que les années précédentes. Cela correspond à une augmentation de 21,5 % de l’identification du travail des enfants.

Pour réévaluer la situation après la fin du confinement partielle, la Fondation ICI a comparé les cas de travail dangereux des enfants identifiés par le SSRTE entre juillet et septembre 2020, dans les mêmes communautés, avec ceux identifiés au cours de la même période au cours des années précédentes (2016 à 2019). Pour la période post-confinement, les données montrent des taux de travail dangereux des enfants qui ne peuvent être distingués des niveaux des années précédentes pour la période en question. Cela signifie que le risque de travail des enfants est revenu aux niveaux attendus pour la saison.

La poursuite de l’analyse de la situation jusqu’au dernier trimestre de 2020 aidera à mieux comprendre et à contextualiser les tendances observées. La Fondation ICI continuera à suivre la situation, ainsi qu’à travailler en étroite collaboration avec les autorités, les communautés, l’industrie et la société civile pour apporter un soutien aux enfants vulnérables dans les communautés productrices de cacao.

Lire Fluctuations du travail dangereux des enfants dans les communautés cacaoyères de Côte d’Ivoire durant et après le semiconfinement instauré en réponse à la Covid-19

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More