ICI Documents 1 juillet 2020

Le travail dangereux des enfants dans les communautés de Côte d’Ivoire durant la COVID-19

Mise à jour 12 octobre 2020 – De nombreuses restrictions de précaution qui ont été imposées pendant le semi-confinement de Covid-19 ont été levées en juin. La surveillance du travail des enfants dans le cadre du SSRTE de la Fondation ICI s’est poursuivie dans les mêmes 263 communautés que celles couvertes par cette étude, et les données recueillies au cours des mois de juillet, août et septembre 2020 ne montrent aucune différence significative sur les taux d’identification du travail des enfants par rapport aux taux moyens de la même période que les années précédentes. Cela suggère que le risque de travail des enfants est revenu aux niveaux attendus pour la période. La Fondation ICI continuera à suivre la situation par le biais de son SSRTE et publiera bientôt une mise à jour détaillée.


Afin d’évaluer l’impact de la pandémie de la COVID-19 sur le travail des enfants, la Fondation International Cocoa Initiative (ICI) a analysé les données provenant de 263 communautés en Côte d’Ivoire. Parmi ces communautés, 1443 foyers producteurs de cacao ont fait l’objet d’une visite dans le cadre du Système de suivi et de remediation du travail des enfants (SSRTE) de la Fondation ICI entre le 17 mars et le 15 mai 2020 afin d’identifier les cas de travail des enfants. Les résultats de la Fondation ICI montrent que le pourcentage d’enfants identifiés comme étant impliqués dans du travail des enfants était plus élevé durant ces deux mois que les années précédentes durant la même période, passant de 16% à 19,4% au sein des mêmes communautés. Le taux d’identification du travail des enfants a donc enregistré une augmentation de 21,5%.

Les tests statistiques utilisés dans cette étude supportent l’hypothèse que l’augmentation du nombre de cas de travail des enfants identifiés entre le 17 mars et le 15 mai est liée au choc provoqué par la pandémie, et ne reflète pas une tendance générale. D’autres études seront de mise pour mieux comprendre les mécanismes à l’oeuvre dans cette augmentation ponctuelle.

Cette étude compare la situation observée dans 263 communautés productrices de cacao avant et durant le semi-confinement pour saisir les effets de ce choc sur le travail des enfants. Elle n’a pas été conçue pour analyser des tendances plus larges dans le domaine du travail des enfants – et ne devrait pas être utilisée pour tirer des conclusions en-dehors du cadre restreint de la période de pandémie.

Les résultats soulignent la nécessité de mobiliser davantage de soutien international pour intensifier les efforts que le gouvernement, l’industrie et la société civile fournissent actuellement pour combattre le travail des enfants et améliorer l’accès des enfants à leurs droits fondamentaux.

Accédez au rapport Le travail dangereux des enfants dans les communautés de Côte d’Ivoire durant la COVID-19

*Cette analyse a été publiée pour la première fois le 1er juillet 2020 et révisée le 17 juillet pour plus de clarté. Les résultats restent inchangés.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More