7 décembre 2020

Cinq avantages que les groupes de service communautaire peuvent apporter aux communautés agricoles

L’un des moyens de soutenir les communautés de producteurs de cacao et de lutter contre le travail des enfants consiste à former et à équiper des groupes de services communautaires. Ces groupes peuvent aider les agriculteurs et les communautés entières, tout en bénéficiant aux enfants. Ces groupes communautaires étaient courants dans les zones de production du cacao en Afrique de l’Ouest, mais la pratique a diminué en de nombreux endroits. Ce qui signifie que lorsqu’ils seront rétablis, leur soutien sera probablement le bienvenu. Nous partageons ici cinq avantages que ces groupes de travail peuvent apporter aux communautés productrices de cacao. L’International Cocoa Initiative soutient la mise en place, la formation et l’équipement de groupes de services communautaires à travers le développement communautaire et dans le cadre des Systèmes de Suivi et de Remédiation du Travail des Enfants (SSRTE).

Lutte contre le travail des enfants

L’une des causes sous-jacentes du travail des enfants est le manque de main-d’œuvre abordable dans les communautés agricoles rurales. Les agriculteurs peuvent ne pas avoir les moyens d’embaucher de la main-d’œuvre ou les travailleurs peuvent tout simplement ne pas être disponibles. Cela peut accroître le risque que les enfants soient impliqués dans des tâches dangereuses. Les groupes de services communautaires peuvent offrir des services agricoles à moindre coût ou à crédit. Lorsque les groupes de services sont liés à des coopératives agricoles, les agriculteurs peuvent bénéficier de leur aide dans le cadre de leur contribution annuelle (voir ci-dessous). Cela peut permettre aux agriculteurs d’avoir accès à une main-d’œuvre supplémentaire ou de l’embaucher et de réduire le risque que des enfants soient impliqués dans les travaux agricoles.

« Pendant la période de soudure, quand il n’y a pas de récolte de cacao, mais beaucoup d’activités de gestion agricole à faire, je devais passer tout mon temps dans la plantation avec mes enfants », a expliqué Abena Latebia, un producteur de cacao du Ghana. « Sans les groupes de travail de la coopérative, je ne serais probablement pas un devenu producteur de cacao maintenant ».

Soutenir les coopératives de production de cacao pour lutter contre le travail des enfants

Les groupes de services communautaires peuvent également aider les coopératives de cacao dans la lutte contre le travail des enfants. Une coopérative est un groupe ou une association formelle d’agriculteurs. Une fois enregistrés, les producteurs de cacao peuvent avoir accès à des formations et à un équipement. Ce qui les aide à améliorer leurs pratiques agricoles et leur productivité. Ils ont un rôle essentiel à jouer dans la sensibilisation et la recherche de solutions au travail des enfants. Les coopératives sont également des partenaires clés dans des Systèmes de Suivi et de Remédiation du Travail des Enfants (SSRTE) de la Fondation ICI. Grâce aux groupes de services qui soutiennent leurs agriculteurs enregistrés, ils peuvent offrir une solution toute prête qui peut réduire le risque que des enfants effectuent des tâches dangereuses.

Aider les agriculteurs à améliorer leur productivité

Équipés d’outils et formés pour effectuer diverses tâches dans les plantations de cacao, de la taille à l’application de pesticides, les groupes de services peuvent également aider les agriculteurs à accroître la productivité de leurs exploitations. De nombreux agriculteurs n’ont pas accès à des équipements spécialisés, tels que des brumisateurs, qui peuvent avoir une incidence sur la gestion de leur exploitation.
« Ma plantation avait l’air bien entretenue et en bonne santé après que le groupe y ait travaillé », a déclaré Tetteh Kwesi, un agriculteur de la communauté Abease au Ghana, qui a bénéficié du soutien de son groupe de services. « Elle s’est magnifiquement épanouie. »

Avec des fermes plus productives, les agriculteurs comme Tetteh peuvent potentiellement augmenter leurs revenus. Ce qui contribue à lutter contre la pauvreté, qui est une cause sous-jacente du travail des enfants.

Favoriser le développement communautaire

Les groupes de services communautaires peuvent également s’impliquer dans d’autres activités qui peuvent bénéficier aux enfants et à toute leur communauté, comme des projets de développement et en soutenant les femmes dans la mise en œuvre d’activités génératrices de revenus. Lorsque sa communauté construisait un nouveau bloc scolaire, Kouassi Kouamé, président du groupe de service d’Affiakounou, en Côte d’Ivoire, et son équipe ont apporté leur aide en fournissant de la main d’œuvre. Son groupe a également fait don de matériaux à l’école en utilisant l’argent des économies du groupe. D’autres groupes de services communautaires apportent une aide similaire. Le groupe de service d’Abease au Ghana a économisé une partie de ses revenus et en a réinvesti une autre dans la construction de logements pour les enseignants de sa communauté. De cette manière, les groupes de service peuvent aider à construire des infrastructures à même de contribuer à la protection des enfants.

Offrir des possibilités d’emploi dans les communautés rurales

Les groupes de services sont souvent, mais pas exclusivement, composés de jeunes adultes et ne sont ouverts qu’aux personnes âgées de plus de 18 ans. Ils peuvent offrir des possibilités de gagner un revenu supplémentaire et de recevoir une formation aux bonnes pratiques de la culture du cacao dans les zones rurales où l’accès aux emplois peut être limité. Cela peut à son tour développer les communautés rurales en soutenant les économies locales, afin d’éviter aux jeunes adultes de devoir quitter les communautés de cacao pour chercher du travail.


Cet article fait partie d’une série qui met en lumière les mesures efficaces pour lutter contre le travail des enfants. À ICI, nous travaillons avec nos partenaires et le secteur du cacao en général pour faire en sorte que ces activités soient étendues dans le cadre des systèmes de protection de l’enfance, afin d’atteindre tous ceux qui en ont besoin. Pour en savoir plus, consultez notre stratégie 2021-2026.