21 janvier 2021

Cinq façons dont les activités génératrices de revenus peuvent profiter aux communautés de cacao

Women from the community of Mpaem started bead making as an income generating activity

Soutenir le développement des activités génératrices de revenus (AGR), qui offrent des moyens différents et supplémentaires aux femmes de gagner de l’argent, est une façon de soutenir les communautés de cacao. Lorsqu’elles sont utilisées dans le cadre d’un ensemble plus large d’interventions, elles peuvent contribuer à renforcer la résistance des agriculteurs, à autonomiser les femmes et à améliorer la protection des enfants. Avec nos partenaires, la Fondation International Cocoa Initiative soutient les ménages producteurs de cacao dans la mise en place d’AGR par le biais du développement communautaire et dans le cadre d’une gestion responsable de la chaîne d’approvisionnement, grâce à la mise en œuvre de Systèmes de Suivi et de Remédiation du Travail des Enfants. Nous examinons ici cinq avantages que les AGR peuvent apporter aux communautés productrices de cacao.

Autonomisation des femmes dans les communautés de cacao

Les AGR sont souvent destinées aux femmes des communautés productrices de cacao, afin de les aider à se prendre en charge et à s’attaquer aux problèmes d’égalité entre les sexes. Tout d’abord, des groupes de femmes travaillent ensemble pour générer des idées sur le type d’entreprise qu’elles aimeraient créer. Ensuite, ICI les aide à réaliser une analyse de marché pour s’assurer qu’il existe une demande de produits ou de services dans leurs communautés et à élaborer un plan d’affaires. Puis, si nécessaire, des cours d’alphabétisation et de calcul sont également proposés aux femmes pour les aider à gérer efficacement leur nouvelle entreprise. Pokua, de Pakyi au Ghana, a reçu une aide pour démarrer une plantation de poivrons. Avec le produit de la vente de sa récolte, elle a décidé d’investir dans des vêtements, à vendre dans sa communauté. Aujourd’hui, elle gagne de l’argent grâce à sa nouvelle récolte et prévoit de développer son entreprise de vêtements en ouvrant un petit magasin. « Ma vie s’est définitivement améliorée », explique-t-elle. « Maintenant, mon mari et moi pouvons engager autant de travailleurs adultes que nécessaire, pour nous aider à travailler dans la plantation. De plus, nous avons maintenant de l’argent économisé. Ce qui n’était pas le cas avant 2017 ».

Améliorer le bien-être des enfants

La pauvreté est l’une des causes profondes du travail des enfants. C’est pourquoi, l’amélioration des moyens de subsistance des agriculteurs et des ménages peut être un moyen de renforcer la protection des enfants. Par exemple, certaines familles d’agriculteurs peuvent ne pas avoir les moyens d’envoyer leurs enfants à l’école et ne pas être en mesure de fournir tout ce qui est nécessaire pour qu’un enfant reste à l’école, comme les livres, l’uniforme scolaire ou les chaussures. Grâce à des revenus supplémentaires provenant d’autres sources, les familles d’agriculteurs peuvent consacrer de l’argent à l’éducation de leurs enfants. Ce revenu supplémentaire peut également améliorer la situation du ménage en général, avec le potentiel d’avoir un effet positif sur le bien-être des enfants. Zadi Valérie, mère de famille vivant dans la communauté d’Ayaou-kouakoukro à Soubré en est un exemple. Elle a reçu du matériel pour démarrer une activité: « Nous les femmes, avons reçu un tricycle et le groupe des jeunes a reçu un congélateur accompagné d’un groupe électrogène pour entamer la vente de poisson. Je suis ravie. Avec ce tricycle, nous allons faire de la location pour avoir de l’argent (…) Les revenus du tricycle permettront aux femmes d’Ayaou-kouakoukro d’aider les enfants à l’école ».

Renforcer la résilience face aux chocs de revenus

Des recherches ont montré que lorsque les agriculteurs dépendent uniquement du cacao, ils peuvent être vulnérables aux chocs sur les revenus (tels que les variations de prix, les mauvaises conditions météorologiques ou les maladies des cultures). Cela peut, par ricochet, accroître le risque de travail des enfants, car ceux-ci pourraient être appelés à travailler dans l’exploitation pour aider à compenser le manque à gagner. En soutenant le développement de sources alternatives de revenus, en particulier celles qui n’impliquent pas l’agriculture, les ménages ont accès à des revenus tout au long de l’année. Cela peut améliorer leur résistance face à des chocs inattendus. Parmi les activités qui ont fait leurs preuves, on peut citer la fabrication de savon, la fabrication de perles, la location de panneaux solaires pour la recharge des téléphones et la location de tricyclettes (voir une évaluation externe du programme de développement communautaire de ICI pour plus de détails). Grâce à la plus grande diversité des revenus générés par ces activités, les agriculteurs sont à même de résister aux chocs et le risque de voir les enfants travailler dans des périodes difficiles peut donc être réduit. Découvrez comment l’apiculture contribue à améliorer la résilience des agriculteurs au Ghana.

Rassembler les membres de la communauté

Les AGR peuvent être mises en œuvre au niveau des ménages, mais elles peuvent aussi avoir une portée beaucoup plus large et profiter à des communautés entières. Elles peuvent permettre aux membres de la communauté de mettre en commun leurs ressources et leur temps, en travaillant ensemble pour un bénéfice commun. La riziculture, par exemple, est une activité à forte intensité de main-d’œuvre, si bien qu’au lieu qu’un seul agriculteur gère sa propre plantation, il peut s’associer à d’autres et, tous ensemble, travailler sur leurs parcelles respectives. Ce qui libère du temps pour que chacun puisse s’acquitter d’autres tâches, comme le travail dans ses plantations de cacao. Cette cohésion communautaire est importante.

Les femmes de la communauté de Nyinkyiso en ont bénéficié. « Avant la mise en place d’une AGR basée sur la riziculture, chaque femme travaillait individuellement sur sa parcelle de terre », explique Prince Opoku, responsable municipal des production au ministère de l’Agriculture du Ghana. Il a travaillé avec ICI pour former un groupe de femmes aux meilleures pratiques. « Cela a permis aux femmes de la communauté de passer collectivement de l’agriculture de subsistance à l’agriculture commerciale », poursuit Esi Fati, membre de l’AGR. « La culture du riz nous a donné un revenu supplémentaire pour nous occuper de nos enfants », explique-t-elle. Un an plus tard, le groupe de femmes a remporté le prix de la meilleure organisation paysanne de son district. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Relier les AGR à d’autres groupes de soutien

L’impact des AGR peut être renforcé lorsqu’il est lié à d’autres formes de soutien, telles que les cellules féminines de renforcement économique (CFREC). ICI aide les femmes à mettre en place ces groupes. En termes simples, elles fonctionnent comme une banque rurale, permettant aux femmes d’apporter leur contribution et, à terme, de contracter de petits prêts qui peuvent être investis dans leurs entreprises ou dans les AGR. « L’avantage des CFREC est qu’après une longue période de contribution, et comme nous sommes presque toutes des commerçantes, nous pouvons contracter des prêts pour renforcer notre commerce », explique Marie Solange, membre d’une CFREC de la communauté de Zougounou, en Côte d’Ivoire. Les femmes de la communauté de Blédoukangakro, en Côte d’Ivoire, ont également utilisé un prêt de leur CFREC pour cultiver du manioc. Après l’avoir vendu, elles ont utilisé une partie des recettes pour soutenir leur école. Ce qui a profité à la communauté. Pour en savoir plus sur les CFREC, cliquez ici.


Cet article fait partie d’une série qui met en lumière les mesures efficaces pour lutter contre le travail des enfants. À ICI, nous travaillons avec nos partenaires et le secteur du cacao en général pour faire en sorte que ces activités soient étendues dans le cadre des systèmes de protection de l’enfance, afin d’atteindre tous ceux qui en ont besoin. Pour en savoir plus, consultez notre stratégie 2021-2026.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More