21 avril 2020

Cinq façons dont l’innovation peut lutter contre le travail des enfants

Les problèmes auxquels le monde est confronté aujourd’hui nécessitent une réflexion originale. Le travail des enfants ne fait pas exception à la règle. À la Fondation International Cocoa Initiative, nous connaissons le pouvoir de l’innovation ; c’est pourquoi nous cherchons constamment de nouvelles façons d’obtenir un impact et d’étendre ce qui fonctionne déjà. Voici cinq des moyens que nous mettons en œuvre avec nos partenaires pour protéger les enfants dans les communautés productrices de cacao.

Tester l’impact des transferts d’argent

Les transferts d’argent sont un moyen efficace de réduire la pauvreté, l’une des causes profondes du travail des enfants. Mais peuvent-ils être utilisés pour lutter contre le travail des enfants lui-même ? La Fondation ICI a procédé à un examen des données disponibles pour répondre à cette question. Sur la base des résultats, qui montrent que dans de nombreux cas les transferts d’argent liquide ont réussi à réduire le travail des enfants, nous les mettons à l’épreuve dans les communautés productrices de cacao au Ghana. Pour en savoir plus sur ce projet conjoint avec Nestlé et ECOM, soutenu par le SECO, cliquez ici.

Identification des communautés de cacao menacées par le travail des enfants

Les communautés ne sont pas exposées au même risque de travail des enfants. Pour mieux cibler l’aide sur les communautés qui en ont besoin, il est essentiel de savoir lesquelles sont les plus exposées. Les recherches menées dans 258 communautés productrices de cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana ont permis à la Fondation ICI d’identifier 12 caractéristiques qui peuvent être utilisées pour estimer le risque de travail des enfants d’une communauté. Le calculateur du risque du travail des enfants en est le résultat. Cet outil en ligne gratuit peut être utilisé par tous les acteurs du secteur du cacao pour identifier les communautés les plus à risque, et doit être utilisé en priorité pour obtenir de l’aide.

Réduire le risque de travail des enfants au niveau des ménages

Nous avons déjà vu que toutes les communautés n’ont pas le même risque de travail des enfants. Il en va de même pour les ménages. Une série de facteurs, tels que le niveau d’éducation des parents ainsi que l’âge et le sexe des enfants, peuvent être utilisés pour prédire la probabilité que les enfants soient exposés à un travail dangereux. En partenariat avec l’Agence allemande de développement GIZ et d’autres, nous travaillons sur un autre projet d’innovation pour aider les coopératives à utiliser leurs données existantes sur les agriculteurs pour identifier et classer par ordre de priorité les ménages à haut risque. Pour en savoir plus sur ce projet, cliquez ici.

Développer des outils pour identifier le risque de travail forcé

Le travail forcé est une question complexe et très sensible. Moins répandu que le travail des enfants dans le secteur du cacao mais tout aussi nécessaire à traiter, de nouvelles approches sont nécessaires pour s’attaquer aux risques de travail forcé pour les adultes et les enfants. L’année dernière, nous avons lancé un projet pilote qui nécessite le développement d’une série d’outils de collecte de données pour mieux identifier les travailleurs à risque. Associés à des mesures de sensibilisation, de prévention et de lutte contre les risques de travail forcé, ces outils sont actuellement testés dans plusieurs communautés du Ghana et de la Côte d’Ivoire. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Améliorer la collecte de données pour le suivi du travail des enfants et les mesures correctives

En 2012, la Fondation CI a lancé son premier Système de Suivi et de Remédiation du Travail des Enfants (SSRTE) en partenariat avec Nestlé. Huit ans plus tard, nous avons considérablement développé le système. Nous travaillons maintenant avec de multiples partenaires pour couvrir plus de 150 000 ménages, dans lesquels nous identifions, soutenons et suivons les cas de travail des enfants. L’approche SSRTE a déjà fait ses preuves – la moitié des enfants identifiés comme travaillant cessent d’effectuer des travaux dangereux lors de la prochaine visite de suivi – mais nous souhaitons continuer à nous améliorer. L’utilisation des dernières technologies de collecte et de stockage de données mobiles rend la saisie des données plus rapide et plus facile, réduit les erreurs et nous aide à contrôler et à analyser les données en temps réel. Ce sont quelques-unes des raisons pour lesquelles la Fondation ICI a mis à jour son application mobile SSRTE. Nous travaillons également sur des tableaux de bord de visualisation des données, afin que nos partenaires puissent suivre les progrès plus facilement, et nous améliorons le stockage et la sécurité des données pour garantir la sécurité des informations. Pour en savoir plus sur le SSRTE, cliquez ici.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More