Actualités 25 juillet 2019

Commémoration de la lutte contre le travail des enfants : L’imagination des enfants mise en exergue

Commémoration de la lutte contre le travail des enfants

« Si nous faisons travailler l’imagination des enfants, ceux-ci réussiront des choses inimaginables, une fois devenus adultes ». Tel sont les propos tenus par l’honorable Babo Kesse Christelle, (représentante du parlement des enfants de Côte d’Ivoire), à l’occasion de la commémoration de la journée mondiale de lutte contre le travail qui s’est tenue, le 24 juillet dernier, à Abidjan en présence de nombreux acteurs qui luttent contre le travail des enfants et aussi des enfants de l’Ong  » Art monde » qui ont fait montre de leur talent d’artiste . Pour elle, le thème choisi pour l’édition 2019: « la seule chose qu’un enfant devrait faire travailler, c’est son imagination » est évocateur et chargé de responsabilité, car , a-t-elle souligné:« Le travail des enfants est l’un des principaux obstacles qui nuit à l’imagination des enfants ». Raison pour laquelle, elle a invité tous les acteurs, à s’inscrire davantage dans la lutte contre le travail des enfants en « œuvrant ensemble pour que tous les enfants aient accès à l’école ».

Pour le Directeur-pays en Côte d’Ivoire du Bureau International du Travail (BIT) , monsieur Dramane Haidara, « quoique le défi reste grand », eu égard au fait que « le travail des enfants est présent dans tous les secteurs et en Afrique », il a indiqué que « la Côte d’Ivoire montre chaque jour sa volonté à s’engager contre le travail des enfants ». Au niveau du BIT, a-t-il laissé entendre, l’on note  la création d’un nouveau projet dénommé « Accel Africa » et la mobilisation de 73 millions pour l’exécution des plans nationaux .

Le ministre de l’emploi et de la protection sociale, M. Pascal Kouakou Abinan, a, pour sa part, remercié toutes les structures et organisations impliquées dans la lutte contre le travail des enfants dont la Fondation ICI. Il a affirmé que « notre pays est engagé à créer un environnement propice à l’épanouissement de l’enfant ». Poursuivant, il a rappelé les actions menées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre l’exploitation et le travail des enfants. Des actions également citées par la représentante de la 1 ère Dame de Côte d’Ivoire,  madame Chantal Poaty. Il s’agit entre autres de la mise en place du Comité Inter Ministériel (CIM), du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants (CNS), de la scolarisation obligatoire des enfants de 6 à 16 ans, des plans d’actions nationaux. Notamment le plan d’action national 2012-2014, le plan d’action national 2015-2017 et le plan d’action national 2019-2021.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More