3 avril 2020

De meilleurs moyens de subsistance pour les familles productrices de cacao

« Même si nous cultivions du riz avant 2015, c’était principalement pour la subsistance », explique Esi, une agricultrice de la communauté Ninkyiso au Ghana. Dans le cadre du programme de développement communautaire de l’Initiative internationale du cacao, elle a rejoint un groupe de femmes qui se consacrent à la culture du riz. Le groupe a reçu du riz, des engrais et une formation de la part du Département local de l’agriculture.

Le groupe d’Esi a été un succès et a remporté un prix local. Mais surtout, il a apporté des avantages aux enfants de la communauté. « La culture du riz nous a donné un revenu supplémentaire pour nous occuper de nos enfants pendant leur scolarité », poursuit-elle.

Travailler avec des agriculteurs comme Esi, leurs familles et les communautés de cacao au sens large, afin de créer des conditions favorables aux moyens de subsistance et de protéger les enfants est une partie essentielle de notre travail à la Fondation ICI. Les activités génératrices de revenus en sont une partie essentielle.

Dans ce court métrage, nous découvrons l’histoire de certains de ceux qui ont bénéficié d’activités génératrices de revenus dans trois communautés productrices de cacao au Ghana. Nous voyons Mercy, et d’autres femmes de la communauté de Mpaem, apprendre un métier artisanal pour soutenir l’éducation de leurs enfants. Nous découvrons également comment une presse à huile de palme permet aux enfants de Victoria de ne plus devoir manquer l’école pour aider dans la plantation familiale.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More