29 avril 2021

Définir et renforcer les Systèmes de suivi et de remédiation du travail des enfants (SSRTE) dans le secteur du cacao

Il y a vingt ans, l’Organisation internationale du travail (OIT) a mis au point des systèmes de suivi et de remédiation du travail des enfants (SSRTE), qui ont ensuite été adaptés pour être utilisés dans le secteur du cacao. Depuis lors, leur utilisation pour identifier, surveiller, traiter et prévenir le travail des enfants s’est considérablement développée. Aujourd’hui, on estime que ces systèmes couvrent environ 25 % de la chaîne d’approvisionnement du cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana, et leur expansion est appelée à se poursuivre. L’industrie et les organismes multipartites, dont la fondation International Cocoa Initiative (ICI), la World Cocoa Foundation (WCF) et plusieurs plateformes nationales pour le cacao durable en Europe, se sont tous engagés à étendre leur couverture. En parallèle, des groupes de la société civile ont appelé à l’expansion de ces systèmes tout en soulignant la nécessité de disposer de définitions et de critères de référence normalisés et clairs.1 Dans une récente étude collaborative, qui propose des définitions et des indicateurs SSRTE, la fondation ICI, les plateformes européennes du cacao et leurs membres visent à favoriser une plus grande harmonisation et un meilleur alignement afin de catalyser l’expansion de systèmes efficaces pour couvrir 100% des ménages cacaoyers en Côte d’Ivoire et au Ghana d’ici à 2025.


L’utilisation de systèmes de suivi pour lutter contre le travail des enfants se développe dans le secteur du cacao, tandis que la société civile a souligné la nécessité d’une plus grande normalisation et coordination. Afin de soutenir la mise en place de systèmes efficaces de prévention, de suivi et de remédiation du travail des enfants, et de répondre à ces appels, une nouvelle étude de la fondation ICI fournit une définition opérationnelle commune d’un SSRTE et définit des indicateurs clés pour suivre les progrès.

Commandée par la Plate-forme suisse du cacao durable, l’étude vise à encourager l’alignement dans la manière dont ces systèmes sont mis en œuvre et à promouvoir un reporting transparent sur la couverture et les performances. Tout au long du processus de réalisation de cette étude, les Plateformes suisse, allemande, néerlandaise et belge pour un cacao durable et leurs membres ont été sollicitées pour apporter leur contribution et leur retour d’information, et ont validé les résultats et la définition opérationnelle.

La fondation ICI a commencé par recenser les systèmes existants pour prévenir, surveiller et traiter le travail des enfants dans le secteur du cacao. En utilisant les informations fournies par les gouvernements, l’industrie, la société civile, les organisations internationales et les initiatives multipartites, l’exercice de cartographie a identifié les points communs autour des principaux éléments des différents systèmes, ainsi que certaines différences clés.

Les résultats ont été utilisés pour élaborer une définition commune, selon laquelle un SSRTE doit être en mesure de mettre en œuvre avec succès quatre activités essentielles :

  • Sensibiliser les agriculteurs, les enfants et les membres de la communauté au travail des enfants et à ses conséquences.
  • Identifier les enfants qui travaillent grâce à un processus de suivi actif, en utilisant des outils de collecte de données standardisés.
  • Fournir un soutien à la fois préventif et correctif aux enfants qui travaillent et aux autres personnes à risque, et documenter le soutien fourni.
  • Assurer le suivi des enfants identifiés comme étant soumis au travail des enfants, afin de contrôler régulièrement leur situation jusqu’à ce qu’ils aient cessé de travailler.

L’étude collaborative a également abouti à un ensemble d’indicateurs clés, par rapport auxquels les exécutants devront rendre compte. Il s’agit notamment du nombre de ménages et d’enfants suivis par un SSRTE, du nombre et du pourcentage d’enfants identifiés comme étant soumis au travail des enfants, du fait que les enfants reçoivent un soutien en matière de prévention et de remédiation et du fait que les enfants identifiés cessent de travailler. Ces indicateurs alimenteront un cadre de rapport harmonisé, qui sera utilisé par les membres de la fondation ICI, de la WCF et des plateformes nationales en Europe pour suivre les progrès réalisés en matière de prévention et de traitement du travail des enfants.

« Le processus d’examen multipartite et la définition opérationnelle qui en résulte représentent une avancée passionnante pour soutenir les acteurs du secteur du cacao dans la mise en œuvre de systèmes efficaces de suivi et de remédiation du travail des enfants. La promotion de l’alignement et de l’action coordonnée pour lutter contre le travail des enfants à l’échelle est un élément clé de notre nouvelle stratégie », a déclaré Nick Weatherill, Directeur exécutif de la fondation ICI. « Comme la définition et les indicateurs sont basés sur un large accord des praticiens et des experts du secteur du cacao, cela devrait conduire à des rapports plus cohérents et transparents, nous aidant à mieux comprendre, à améliorer l’efficacité des SSRTE, et à assurer un impact réel pour les enfants que nous nous efforçons tous de protéger. »

Lire Aperçu et définition des systèmes de suivi et de remédiation du travail des enfants (en anglais)


1 Cocoa Barometer, 2020. p.100 https://www.voicenetwork.eu/wp-content/uploads/2021/03/2020-Cocoa-Barometer-EN.pdf

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More