Actualités 25 novembre 2019

Duékoué : Les enfants de Zemgbobly, Toa Zeo et Ouangolo 2 iront désormais à l’école dans des cadres sains

Nestlé et ICI avaient annoncé il y a quelques semaines, à Duquesne Cremone (Adzopé en Côte d’Ivoire) la remise des clés de plusieurs écoles à l’occasion de la rentrée scolaire 2019-2020. C’est chose faite depuis la fin de cette semaine. Une autre promesse tenue, qui a fait la joie des populations bénéficiaires, particulièrement celle des enfants : « Avant, ma classe n’était pas jolie, il y’avait du sable partout. Aujourd’hui, ma classe est belle et propre. Je vais bien travailler à l’école. Mon papa va au champ et moi je viens à l’école (NDLR : Je suis scolarisé »). C’est en ces termes que BINI Aka Kobénan, élève au CM1 à l’école EPP Toa Zeo (Duékoué) s’est confié, tout souriant,  à nous, le 22 novembre dernier. C’était lors de la remise officielle d’un bâtiment réhabilité de l’école 1 de Toa Zeo. Une école de trois salles de classes comptant 316 élèves dont 167 filles. Une action financée par Nestlé, mise en œuvre par la fondation ICI et constituant un grand soulagement pour la communauté. Comme l’a signifié le représentant de la coopérative (CAEG), M. Koné Emmanuel à Toa Zeo : « Construire une école pour un enfant, c’est lui ouvrir la porte de la réussite ». C’est également « une porte qu’on vient de fermer au travail des enfants dans les champs », selon le représentant de l’Inspecteur de l’enseignement primaire de Duékoué, M. Yayi Marcel.

A l’instar de Toa Zeo, celle de Ouangolo 2 a également reçu la veille, soit le 21 novembre, les clés officielles de sa nouvelle école. Elle comprend 7 salles de classes, avec une latrine de trois blocs, d’une maternelle et d’une aire de jeu et une cantine construite auparavant. Comme l’a souligné M. Fofana Mamadou, représentant de la coopérative CANK à Ouangolo 2 « La construction d’une école contribue à lutter contre le travail des enfants sous toutes ses formes ». C’est la raison pour laquelle, a-t-il souligné, « tout est mis en œuvre pour que les enfants apprennent dans un environnement sain ».

 

A chaque étape de l’inauguration, que ce soit à Zemgbobly, à Ouangolo 2 ou à Tao Zeo, Mme Yolande Kodjo, Responsable du projet Nestlé et représentante de la fondation ICI a, tenu à rappeler les raisons des constructions et réhabilitation des temples du savoir : A savoir, lutter contre le travail des enfants par l’éducation. « Une promesse tenue grâce au partenaire Nestlé » et qui invite plus d’un à en « prendre grand soin afin de permettre à tous de scolariser les enfants dans de bonnes conditions », a-t-elle dit. Cela, dans un contexte où les communautés sont éloignées de la ville. Zemgbobly, par exemple, qui a reçu les clés de son établissement scolaire le 20 novembre dernier, date de la journée mondiale de l’enfance et de la commémoration du 30ème anniversaire de la signature des droits de l’enfant, est située à 75 km de piste de la ville de Duékoué. Avant cette construction, les enfants fréquentaient dans un bâtiment en état de dégradation avancée et couvert de plastique de fortune pour les protéger de la pluie et du soleil. Un souvenir bien lointain désormais et qui a fait dire à monsieur Kouadio Stéphane, Inspecteur de l’enseignement primaire, que « ce joyau va permettre aux enfants d’être dans de meilleurs conditions pour une éducation de qualité ».

La Fondation ICI a saisi le prétexte de la remise des clés de ces écoles à Duekoué pour lancer les activités de sensibilisation à la lutte contre le travail des enfants, à travers des émissions  radios enregistrées avec les communautés dans les zones cacaoyères.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More