Actualités 2 mars 2018

L’ambassadeur des Pays-Bas visite le projet SSRTE à Suhum

Une équipe de la Fondation ICI a accompagné Son Excellence Monsieur Ron Strikker, Ambassadeur des Pays-Bas au Ghana, en Sierra Leone, au Togo et au Libéria, à Aponoapono à Suhum le 27 février 2018 pour une visite des activités sur le terrain. L’ambassadeur a effectué cette visite avec deux autres membres du gouvernement hollandais dont Mme Froukje Verreijt, chargée de projet principale de l’Agence hollandaise pour l’entreprise, et M. Thierry van Helden de l’ambassade des Pays-Bas au Ghana. Ils étaient accompagnés de Mme Diara Lo, Analyste d’impact chez Tony’s Chocolonely.

L’objectif de la visite était d’obtenir des informations réelles sur l’état d’avancement de la mise en œuvre du Système de Suivi et de Remédiation du Travail des enfants (SSRTE) et de mieux comprendre le fonctionnement du système.

Son Excellence Monsieur Ron Strikker et son équipe ont échangé avec les principaux acteurs du projet, y compris les dirigeants de l’ABOCFA, les membres et leaders de la communauté d’Aponoapono, les relais communautaires (RC), l’équipe des programmes et le coordonnateur national de la Fondation ICI au Ghana.

Au cours des discussions, Mme Froukje Verreijt a mentionné que l’Agence hollandaise pour les entreprises soutient des entreprises comme Tony’s Chocolonely qui investissent dans des chaînes d’approvisionnement transparentes et veillent à ce que les enfants des communautés cacaoyères soient protégés par des systèmes tels que le SSRTE. Elle a ajouté que ces visites sur le terrain ont aidé l’agence à voir par elle-même ce que les entreprises faisaient sur le terrain.

L’un des faits saillants de la journée a été l’histoire des SADC au sujet de leur travail dans les ménages des producteurs. Ils ont parlé du changement que leur relation avec les agriculteurs apporte à la communauté.

Racontant son expérience, Erasmus Fusese, l’un des RC, a dit ceci :

« Dans mon interaction avec les enfants, j’ai réalisé que certains d’entre eux étaient prêts à retourner à l’école. Tout ce qu’il leur fallait, c’était de la sensibilisation. Deux enfants qui avaient abandonné l’école dans l’un des ménages que je gère sont maintenant à l’école. Cela atteste de l’efficacité du SSRTE. »

À la fin de la visite, Mme Froukje a livré ses impressions sur le SSRTE et son fonctionnement. Elle était particulièrement attachée à son rôle de soutien plutôt que d’outil répressif et était très intéressée  d’en savoir plus sur les programmes de remédiation qui seront bientôt mis en place pour les bénéficiaires identifiés.

Son Excellence Monsieur Ron Strikker a conseillé aux agriculteurs de continuer à protéger leurs enfants des effets du travail des enfants en les gardant à l’école. Il a poursuivi en disant que le monde n’est plus heureux de consommer des produits fabriqués à bon marché grâce au travail des enfants et a ajouté que le meilleur endroit pour l’enfant est l’école.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More