Nouvelles du terrain 11 octobre 2018

Donner aux filles les moyens d’acquérir des compétences pour un avenir meilleur

The International Day of the Girl Child

Quelques-unes des filles bénéficiant du programme d’apprentissage avec leurs machines à coudre

La Journée internationale de la fille, depuis son lancement en 2012 par l’Assemblée générale des Nations Unies, est célébrée chaque année le 11 octobre. L’objectif de cette journée est de promouvoir l’autonomisation des filles et la réalisation de leurs droits humains. La journée vise également à mettre en lumière les défis auxquels les filles du monde entier sont confrontées en matière d’accès à l’éducation, à l’égalité et à la formation professionnelle, entre autres choses. Sous le thème de 2018,  » Avec elle – une force de filles compétentes « , la journée sera axée sur la nécessité d’élargir les possibilités d’apprentissage existantes et de trouver de nouvelles façons d’autonomiser les filles. Elle incitera également la communauté internationale à repenser la manière de préparer les filles à une transition réussie vers le monde du travail.

La Fondation ICI travaille avec les acteurs de la chaîne d’approvisionnement du cacao pour promouvoir un environnement protecteur pour les filles dans les communautés productrices de cacao. Tout cela dans le but de promouvoir la protection de l’enfance dans ces communautés en encourageant le développement communautaire centré sur l’enfant. Grâce à notre travail avec des structures communautaires comme le Comité de protection de l’enfance (CPE), nous veillons à ce que les enfants des communautés productrices de cacao soient protégés du travail des enfants.

Nous avons facilité des actions de développement communautaire telles que la construction d’écoles et la mise en place d’activités génératrices de revenus pour les parents afin qu’ils puissent subvenir aux besoins de leurs enfants. Nous apportons également un soutien direct aux enfants – par exemple, un soutien éducatif pour ceux qui fréquentent l’école et la possibilité de s’inscrire à des programmes d’apprentissage pour ceux qui ont entre 15 et 17 ans.

Actuellement, 47 filles ont reçu une aide pour s’inscrire dans les programmes d’apprentissage de leur choix au Ghana. Ces filles sont engagées dans le développement de compétences en coiffure et en couture. Ils sont équipés de tous les outils nécessaires à leur métier ainsi que de leurs frais d’inscription. Ils reçoivent également une allocation mensuelle pour répondre à leurs besoins financiers pendant la période de formation.

Des filles comme Dina Anful, Augustina Brago, Bernice Bedi et Gifty Yeboah, peuvent maintenant envisager un avenir meilleur parce qu’elles acquièrent des compétences pour améliorer leur développement.

Une des bénéficiaires, Bernice (16 ans), explique ;

« Mes parents n’étaient pas en mesure de continuer à financer mes études après que j’aie terminé le collège. J’ai donc décidé d’apprendre un métier, mais trouver l’argent nécessaire pour commencer était toujours un défi pour eux. J’ai été ravie d’avoir eu l’occasion de participer à ce programme. J’apprends maintenant à être couturière. J’ai choisi d’apprendre à coudre parce que je me suis rendu compte que cela peut être très bénéfique pour moi. Vous pouvez bien gagner votre vie si vous êtes une tailleuse ou une couturière qualifiée. Je vois que cela peut m’aider à réaliser la vision que je vise pour l’avenir. Je sais qu’avec les compétences que j’acquiers, je peux accomplir tout ce que j’ai entrepris d’accomplir.  »

Les 47 filles ont été identifiées par les CPE dans leurs communautés comme étant à risque de travail des enfants. Comme une autre bénéficiaire, Augustina Brago, ils avaient vécu des expériences traumatisantes en raison de la situation financière de leurs parents. Certains ont dû travailler dans des conditions dangereuses dans des exploitations cacaoyères, d’autres ont dû aller servir dans des ménages plus privilégiés afin d’obtenir les fonds nécessaires pour commencer la formation.

Aujourd’hui, alors que nous célébrons la fille et réfléchissons aux efforts que nous pouvons faire pour qu’elle devienne une travailleuse qualifiée dans l’avenir, nous examinons l’impact qui a été fait dans la vie de ces filles. Nous sommes également encouragés de savoir qu’un plus grand nombre de filles sont protégées contre le travail des enfants dans le cacao car elles reçoivent un soutien pour aller à l’école ou acquérir des compétences pratiques pour leur avenir.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More