20 décembre 2019

Faire progresser les efforts multipartites pour lutter contre le travail des enfants dans le cacao

Group photo of participants at the meeting

Le 15 novembre dernier, des experts se sont réunis à Accra, au Ghana, pour discuter de la manière dont les différentes parties prenantes, notamment les gouvernements nationaux, les représentants de l’industrie du cacao et du chocolat, les organisations des Nations Unies et la société civile, peuvent travailler ensemble à l’avenir pour mieux lutter contre le travail des enfants dans le secteur du cacao.

L’objectif de la réunion était d’examiner les priorités pour un éventuel nouveau partenariat public-privé, afin d’accélérer les progrès vers la réalisation de l’objectif de développement durable (ODD) 8.7, qui appelle à l’élimination de toutes les formes de travail des enfants d’ici à 2025.

Les remarques d’ouverture de Nick Weatherhill, Directeur Exécutif de la Fondation ICI, de l’Honorable Ministre Baffour-Awuah et de Dr Martin N’Guettia, représentants des gouvernements du Ghana et de la Côte d’Ivoire respectivement, ont souligné l’importance de l’élargissement des activités et de la mise à profit des expériences passées, en plus de la nécessité de renforcer de nouvelles méthodes de travail en commun.

Le représentant de l’OIT-Genève, Francesco D’Ovidio, et Anne-Claire Dufay de l’UNICEF-Ghana ont souligné l’importance d’une approche systémique pour assurer la durabilité et accélérer les progrès.  Virginie Mahin, de Mondelez, parlant au nom de l’industrie, a souligné l’engagement de l’industrie à renforcer la collaboration.

Au cours de la réunion, les participants se sont concentrés sur deux sujets (sur les quatre proposés dans le cadre du partenariat public-privé) – la protection de l’enfance et l’éducation de qualité – et ont examiné comment les différents acteurs pourraient travailler ensemble dans ces domaines pour intensifier les efforts visant à éliminer le travail des enfants dans le secteur.

Par exemple, les participants ont discuté de la manière de mieux assurer le partage de l’information autour des systèmes de protection de l’enfance de la société civile et de l’industrie et de la manière dont les différents acteurs pourraient travailler ensemble pour améliorer les infrastructures scolaires. Pour plus d’informations sur les discussions qui ont eu lieu pendant la réunion, veuillez consulter le rapport de la réunion.

Ces discussions alimenteront le développement du nouveau partenariat public-privé qui est actuellement élaboré par des groupes de travail nationaux au Ghana et en Côte d’Ivoire et quatre domaines de travail technique qui se concentrent sur les quatre piliers du partenariat – pauvreté, protection de l’enfant, éducation de qualité et survie de l’enfant.

La réunion s’est tenue parallèlement à la rencontre du Conseil d’administration de la Fondation ICI à Accra.

 

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More