11 mars 2020

GIZ et ICI annoncent un nouveau partenariat pour lutter contre le travail des enfants

La Coopération Allemande GIZ et la Fondation International Cocoa Initiative (ICI) ont conclu un accord pour la mise à échelle des « Systèmes de Suivi et de Remédiation du Travail des Enfants basés sur le risque ». C’est un projet qui vise à améliorer la gestion du risque de travail des enfants dans les coopératives de cacao de Côte d’Ivoire et qui a été présenté le lundi 2 mars par M. Brou Allatin, Directeur Pays adjoint de la Fondation ICI, au cours d’un atelier de présentation entre les deux parties.

Les Systèmes de Suivi et de Remédiation du Travail des Enfants (SSRTE) sont des approches intégrées dans les chaînes d’approvisionnement en cacao ou les communautés de cacao qui visent à identifier, prévenir et éliminer les cas de travail des enfants. Le système est basé sur la présence de facilitateurs (tels que les agriculteurs principaux) au sein des communautés productrices de cacao et des groupes d’agriculteurs, qui sensibilisent à la question du travail des enfants, identifient les cas et mettent en œuvre les actions de prévention et de remédiation. La Fondation ICI étudie actuellement plusieurs approches visant à rendre ces systèmes plus efficaces, plus impactantes, plus durables, afin de favoriser leur adoption. L’une d’entre elles est le SSRTE basé sur les risques, qui sera mis en œuvre avec le soutien de la GIZ.

Avec ce projet, il s’agira, dans un premier temps, de développer, de tester et de déployer un index des risques de travail des enfants, simple et pratique d’utilisation pour les coopératives de cacao de Côte d’Ivoire. Puis, dans un second temps, d’élaborer une cartographie des services et interventions de soutien adaptée aux risques identifiés.

Le projet prévoit aussi différentes activités. D’abord, une revue documentaire et une enquête de prévalence du travail des enfants dans 5 coopératives dans les régions du Gboklé (Département de Sassandra), de la Nawa (Département de Soubré) et de San Pedro (Département de San Pedro) dans le district du Bas-Sassandra. Ensuite, un développement et un test de l’index dans 10 coopératives. Selon les résultats du test, une révision de l’index d’évaluation des risques est prévue avant un nouveau déploiement  dans 30 coopératives, en collaboration avec les entreprises de cacao, les certificateurs, les autorités nationales et régionales compétentes et autres parties prenantes. La durée du projet est fixée à 18 mois.

Un nouveau partenariat pour soutenir les coopératives de cacao

Le projet Centre d’innovations vertes pour le secteur agroalimentaire, financé par le Ministère Fédéral Allemand de la coopération financière et du développement (BMZ) est mis en œuvre par la Coopération Allemande en 15 pays dans le monde. En Côte d’Ivoire, le Centre d’Innovations Vertes est représenté par le chef d’équipe M Jürgen Koch. « Mes impressions sont très bonnes, parce que nous pouvons espérer avoir à la fin de ces 18 mois de ce projet un système de prévention de risque, un index sur les préventions de risques du travail des enfants. Et si nous avons bien réussi avec cette première phase de 30 coopératives que nous allons maintenant accompagner, cet index de prévention des risques du travail des enfants pourra être mis à l’échelle, avec pour but d’avoir un impact dans l’ensemble des coopératives », a-t-il déclaré.

Pour Nick Weatherill, Directeur exécutif de la Fondation ICI, ce nouveau partenariat « est une excellente occasion de soutenir les coopératives de cacao, afin d’identifier les ménages les plus à risque et d’apprendre à mieux cibler les activités de remédiation. Nous sommes heureux de nous associer à la GIZ pour ce projet, qui aidera le secteur du cacao dans son ambition et sa responsabilité à mieux mesurer le risque de travail des enfants et à protéger encore plus de familles et d’enfants dans le besoin ».

Une mission d’étude sera organisée bientôt au Burkina Faso, afin de rencontrer les partenaires du projet Pro-Enfants de la GIZ, pour un partage des apprentissages avec les parties partenaires en Côte d’Ivoire.

Enfin, le projet a également pour objectif de présenter les résultats du déploiement de l’index d’évaluation des risques et d’élaborer une stratégie de dissémination pour promouvoir son utilisation dans toutes les coopératives cacaoyères de Cote d’Ivoire d’ici 2023.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More