Actualités 27 septembre 2016

Les groupes de services communautaires aident les producteurs et contribuent a la protection des enfants

Au cours des cinq derniers mois, les producteurs de cacao de 15 communautés cacaoyères de la région Ashanti du Ghana ont profité des services de bénévoles à des prix abordables. Appelés Groupes de services communautaires (GSC), chaque groupe est formé par le Comité de protection de l’enfance (CPE) de la Communauté pour servir de main-d’œuvre spécialisée pouvant être embauchée par les producteurs de cacao en fonction des besoins.

En réponse à l’évaluation des besoins réalisée par la Fondation ICI, les membres du GSC, pour la plupart des hommes âgés de 25 à 45 ans, ont été formés au dynamisme des groupes, à la gestion des conflits et aux pratiques agronomiques, ainsi qu’ à la gestion des exploitations collectives. Ils ont été équipés avec du matériel et certains matériaux et intrants agricoles tels que des bottes en caouchouc, des combinaisons, des gants, des machettes, des lames d’élagage, une échelle, une souffleuse de brouillard motorisée, un sac à dos, etc.

Ce modèle de GSC permet à de nombreux agriculteurs de défricher complètement leur ferme, de mieux gérer leur exploitation agricole et de réduire l’utilisation de leurs enfants à la plantation.  Par exemple, certains agriculteurs ont vu leurs exploitations défrichées à des taux subventionnés et d’autres ont bénéficié d’une main-d’œuvre qui serait rémunérée à crédit.

Composé de 15 à 25 membres, certains groupes de services ont augmenté leurs revenus de 4 000 GHC au cours des deux premiers mois.

Les fonds collectés pour le groupe à travers les paiements effectués ont été déposés dans un compte bancaire créé par le groupe. En cas de besoin, les chefs de groupe conviennent avec leurs membres de se soutenir avec ces fonds à travers des prêts durant les périodes difficiles.

«Nous avons été bien accueillis par les producteurs. Nos producteurs possèdent de grandes terres, mais ne peuvent pas mettre un pied sur chaque centimètre de la terre. Maintenant, après l’embauche de notre groupe, de façon spectaculaire leurs terres sont entièrement défrichés et préparés pour les entreprises. Le rêve d’un petit producteur – bonne terre, travail, pluies, et une famille heureuse – a été accompli pour nous. Personnellement, le groupe m’a également aidé à mieux gérer ma plantation. Nous faisons tous des paiements au groupe, mais dans notre intérêt commun.  »

– Kwaku Nuamah, représentant du Groupe de service communautaire dans la communauté de Kwankeabo

Dans la plupart des cas, les frais de service sont convenus après consultation responsables qui visitent la plantation du client. Des accords similaires ont lieu lorsque les agriculteurs du groupe demandent les services du groupe.

Un nombre croissant de producteurs commencent à apprécier leur approche personnalisée et à utiliser leurs services. Le potentiel du groupe, affirme Kwaku, contribuerait à soutenir l’autonomisation économique des producteurs, améliorant ainsi leur vie. Il croit, avec ce soutien du groupe, que les producteurs auront des revenus plus élevés, un meilleur accès et contrôle sur leurs plantations, et une plus grande durabilité de leurs terres.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More