11 octobre 2021

ICI et la Direction des Enfants sensibilisent au travail des enfants dans la région de la Volta au Ghana

L’International Cocoa Initiative (ICI) et la direction des Enfants (DoC), sous la tutelle du Ministère du Genre, des Enfants et de la Protection Sociale, ont récemment entrepris une sensibilisation sur le travail et la protection des enfants dans la région de la Volta au Ghana. Ceci fait partie des efforts continus de ICI pour aider la Direction à mener des sessions de sensibilisation dans 150 communautés au Ghana, afin d’assurer un environnement protecteur aux enfants, en particulier ceux des zones de culture du cacao.

En utilisant la série  Djirou et l’oiseau de ICI, qui est une animation en quatre parties sur le travail des enfants dans le cacao, des sessions de sensibilisation avec des adultes et des enfants ont eu lieu dans cinq communautés de la région : Nive, Atukpui, Avee, Shia et Lume ; toutes situées dans la commune de Ho. La série d’animation explique comment Kweku, sa famille, ses amis et toute sa communauté passent d’une communauté à risque de travail des enfants à une communauté qui adopte une approche de développement centrée sur l’enfant. Au Ghana, la série Kweku a permis à ICI de sensibiliser des zones où l’organisation n’est pas traditionnellement active. Au total, environ 1000 enfants et adultes ont bénéficié de ces sessions de sensibilisation dans la région de Volta dans le cadre de l’initiative de cette année.

Les sessions dans la région de la Volta se sont concentrées sur des questions telles que le travail des enfants, la traite des enfants et la grossesse des adolescentes, la construction de bonnes relations parents-enfants et les obligations légales des parents.

« Le partenariat entre ICI et la Direction de l’enfance a permis de faire en sorte que la sensibilisation au travail des enfants atteigne les communautés cacaoyères reculées du Ghana », a déclaré Mike Arthur, Directeur national de ICI au Ghana. « Notre partenariat avec le ministère nous donne l’occasion de transmettre le message sur le travail des enfants à des communautés comme Nive et Atukpui. Dans le cadre de la stratégie 2021-2026 de ICI, nous souhaitons collaborer avec le Direction des Enfants et d’autres agences et départements gouvernementaux pour promouvoir la protection des enfants dans les communautés productrices de cacao. »

Ce type de sensibilisation est important, car de nombreux enfants aident leurs parents dans les travaux agricoles, afin d’augmenter les revenus de la famille. Bien que cela ne soit pas nécessairement mauvais (certaines formes de travail des enfants sont autorisées, par exemple lorsqu’elles n’entravent pas la scolarité et ne sont pas nuisibles à la santé), cela peut les exposer à des tâches dangereuses. (Pour plus d’informations sur le travail des enfants et le travail des enfants, cliquez ici).

« Au fil des ans, j’ai travaillé avec ICI dans les régions d’Ashanti et de Bono, et actuellement dans les régions d’Eastern et de Volta. Nous remercions ICI d’avoir pu parrainer la Direction pour qu’elle puisse atteindre les personnes le long de la frontière où les enfants se livrent à toutes sortes de travail », a déclaré Christian Mawusi, un responsable de la Direction des Enfants. Il a ajouté : « Malgré l’existence de la COVID-19, la région de la Volta a été exceptionnelle, les gens venant en nombre écouter ce que nous avons à leur proposer. Dans nos discussions avec les communautés, nous constatons qu’il existe de nombreux problèmes de protection de l’enfance et nous sommes heureux que grâce à l’engagement de ICI, nous ayons pu conseiller les enfants et leurs parents. Nous sommes impatients de mener d’autres actions de ce type à l’avenir, avec le soutien continu de ICI. »

Un certain nombre de communautés, par exemple Atukpui, ont montré un intérêt pour l’établissement de structures communautaires telles que les Comités Communautaires de Protection de l’Enfance (CPE) et les groupes d’Activités Génératrices de Revenus (AGR). Les CPE sont constitués d’un groupe de volontaires qui se réunissent pour sensibiliser et surveiller le travail des enfants dans leurs communautés, tandis que les AGR aident les ménages dont les enfants sont identifiés comme étant dans le travail des enfants ou à risque, à développer des sources alternatives de revenus.

« J’ai été vraiment attristé par l’animation. J’ai eu une enfance difficile que je ne veux pas que mes enfants et mes proches, ni même quelqu’un qui vit avec moi, subissent, en raison des effets émotionnels que ces défis ont eus sur moi. Je ne veux pas qu’un enfant qui me côtoie se souvienne de moi par rapport à des souvenirs mauvais ou douloureux », a déclaré Mama Dzigbodi, membre de la communauté Avee, après la séance de sensibilisation organisée dans sa communauté. « Pour moi, le père de Kweku n’avait aucune connaissance du travail des enfants au départ. Plus tard, lorsqu’il a pris conscience des effets de ce qu’il faisait à Kweku, il a changé.

« Je sais que les enfants doivent avoir la liberté guidée d’être des enfants. Lorsque les enfants sont bien encadrés, ils peuvent se concentrer sur leur éducation et éviter d’adopter de mauvais comportements. Une fois que vous avez décidé de donner naissance à un enfant ou de vivre avec lui, vous devez l’aimer comme vous le faites pour vous-même. »

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More