3 septembre 2020

La Fondation ICI appelle à une expansion massive des efforts de lutte contre le travail des enfants, afin de prendre en compte tous ceux qui sont dans le besoin

Le travail des enfants dans le secteur du cacao reste un défi important, malgré les efforts considérables déployés pour le relever au cours des deux dernières décennies. Si nous avons fait de grands progrès dans la compréhension des moyens de réduire avec succès le travail des enfants et dans la mise en œuvre d’activités ayant un impact réel, l’aide ne touche actuellement qu’une fraction de ceux qui en ont besoin. À la Fondation International Cocoa Initiative, nous pensons qu’un véritable changement sectoriel ne sera possible que si nous parvenons à couvrir 100 % de tous les enfants à risque grâce à des systèmes efficaces et durables qui préviennent et remédient au travail des enfants et au travail forcé.


Selon les estimations, environ un enfant sur trois vivant dans les zones de production du cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana (qui représentent plus de 65 % de la production mondiale de cacao) est impliqué dans le travail des enfants. Ce chiffre est très préoccupant et tous les acteurs du secteur du cacao ont la responsabilité commune d’aider les enfants vulnérables à accéder à leurs droits fondamentaux. Nous savons également que le travail forcé est un risque auquel est confronté le secteur du cacao (bien qu’à une échelle différente, plus localisée et limitée) et les appels lancés au secteur pour qu’il s’y attaque sont de plus en plus nombreux. Dans la stratégie ICI 2021 – 2026 que nous publions aujourd’hui, nous nous concentrons sur la résolution de ces deux problèmes critiques, afin d’aider les communautés productrices de cacao à prospérer dans le cadre d’une chaîne d’approvisionnement en cacao digne, durable et gérée de manière responsable.

Enseignements tirés

La Fondation ICI travaille depuis 13 ans dans les communautés productrices de cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana. Au cours de cette période, avec nos partenaires de l’industrie, du gouvernement et de la société civile, nous avons contribué à faire progresser de manière conséquente la lutte contre le travail des enfants dans le secteur du cacao.

Birago, Schadrach, Richard, Emma … Ce sont les noms de quelques-uns des 380 000 enfants dont la vie a été touchée par nos actions directes entre 2015 et 2019. Notre travail de développement communautaire a conduit à une réduction de 20 à 30 % du travail des enfants dans les communautés que nous avons aidées. Nos Systèmes de Suivi et de Remédiation du Travail des Enfants (SSRTE), dans lesquels les animateurs communautaires sensibilisent et identifient les cas de travail des enfants afin de fournir une prévention et une remédiation ciblées, peuvent conduire à une baisse de 50 % du travail des enfants parmi les enfants identifiés comme enfants travailleurs.

Il s’agit là de réalisations importantes dont nous et nos partenaires sommes fiers. Ces succès nous ont montré ce qui est possible, et je suis convaincu que nous sommes sur la bonne voie. Mais il reste encore beaucoup à faire. Grâce à notre nouvelle stratégie, nous allons maintenant nous appuyer sur ce que nous avons réalisé pour atteindre tous ceux qui en ont besoin.

Regarder vers l’avenir : Une couverture à 100%

Actuellement, nous estimons que seulement 10 à 20 % des communautés productrices de cacao sont couvertes par des approches de surveillance et de remédiation de la communauté ou de la chaîne d’approvisionnement spécifiquement conçues, et éprouvées, pour réduire le travail des enfants. Il est urgent d’étendre ces approches pour couvrir toutes les personnes à risque.

Il s’agit d’un défi de taille. Mais je suis inspiré par le fait que le réseau de membres et de partenaires de la Fondation ICI, qui regroupe l’industrie du cacao et du chocolat, la société civile, les communautés agricoles, les gouvernements, les organisations internationales et les donateurs, s’est mis d’accord sur cette vision collective du secteur.

Je suis en outre encouragé par les tendances récentes qui, selon nous, donneront l’impulsion nécessaire à l’expansion du secteur. Par exemple, l’accent mis dans les objectifs de développement durable sur le travail des enfants et le travail forcé (SDG 8.7) ainsi que sur l’action multipartite (SDG 17.16 et 17.17) contribue à galvaniser l’attention et le soutien de nombreuses parties prenantes pour relever ce défi complexe. Par ailleurs, dans de nombreux pays consommateurs de cacao, des réglementations relatives à la diligence raisonnable en matière des droits humains sont élaborées et appliquées, exigeant des entreprises qu’elles « évaluent et traitent » les impacts négatifs sur les droits humains dans leurs chaînes d’approvisionnement, y compris ceux liés au travail des enfants et au travail forcé. Nombre de nos partenaires se sont déjà prononcés en faveur d’une réglementation plus stricte en matière de diligence raisonnable, reconnaissant qu’elle contribuera à uniformiser les règles du jeu et à favoriser un effort plus complet, plus transparent et plus responsable.

Poser les bases d’un impact sectorial

Dans le cadre de notre nouvelle stratégie, nous soulignons trois piliers qui doivent être mis en place si nous voulons atteindre tous les enfants et adultes menacés par le travail des enfants et le travail forcé dans les communautés productrices de cacao du Ghana et de la Côte d’Ivoire.

  • Premièrement, nous avons besoin de chaînes d’approvisionnement pleinement responsables. Cela signifie qu’il faut mettre en œuvre des systèmes et des services qui, de manière responsable et transparente, préviennent et remédient au travail des enfants et au travail forcé dans toute la chaîne d’approvisionnement du cacao.
  • Deuxièmement, nous avons besoin d’un environnement favorable. Cela signifie des politiques nationales et internationales qui inspirent, motivent et obligent à progresser, depuis la législation de diligence raisonnable dans les pays consommateurs de cacao jusqu’aux politiques, qui continuent à faire progresser l’accès à une éducation de qualité et à la protection sociale dans les pays producteurs de cacao.
  • Enfin, nous avons besoin d’approches coordonnées. Cela signifie que tous les nombreux acteurs qui ont un rôle essentiel à jouer pour aider les communautés productrices de cacao à prospérer, y compris l’industrie du cacao et du chocolat, la société civile, les gouvernements et les donateurs, doivent tous travailler ensemble dans le cadre d’un système cohérent et coordonné pour maximiser l’impact.

De la vision à la réalité – la Fondation ICI comme catalyseur

D’ici à 2025, nous voulons avoir un impact positif sur la vie de 1,7 million d’enfants vivant dans les zones de culture du cacao. Nous atteindrons 25 % de la couverture totale de la chaîne d’approvisionnement requise grâce à une action directe et collaborative avec nos membres et partenaires. Les efforts d’influence de la Fondation ICI pousseront à ce que les 75 % restants de l’objectif de couverture totale soient engagés et réalisés par chaque acteur du secteur du cacao. Pour que cela devienne réalité, nous concentrerons notre énergie dans trois domaines :

  • L’innovation et l’apprentissage : La Fondation ICI continuera à tester et à évaluer de nouvelles méthodes de lutte contre le travail des enfants et le travail forcé et mènera des recherches sur les causes profondes, les politiques efficaces et les pratiques prometteuses.
  • Plaidoyer technique : La Fondataion ICI promouvra les connaissances et l’apprentissage généré, en s’engageant dans l’élaboration de politiques et de normes, en aidant toutes les parties prenantes à aligner leurs actions pour une approche plus coordonnée et en mobilisant des ressources pour débloquer les investissements nécessaires à l’extension de solutions efficaces.
  • Renforcement des capacités et des systèmes : La Fondation ICI apportera un soutien opérationnel limité dans le temps à ses membres et partenaires pour mettre en place des mécanismes de prévention et d’élimination du travail des enfants et du travail forcé, qui pourront éventuellement être maintenus sans son soutien, en renforçant les systèmes nationaux des entreprises, de la société civile et des communautés et en les aidant à travailler ensemble.

La stratégie 2021-2026 de l’ICI offre une vision collective pour le progrès transformationnel. Elle fournit une feuille de route pour faire progresser la durabilité, pour sauvegarder les droits humains, pour protéger les enfants et pour lutter contre le travail des enfants et le travail forcé dans le secteur du cacao à une échelle sans précédent. La réalisation de cette vision dépendra d’un accroissement des efforts et des investissements de toutes les parties, qui est également sans précédent. Mais qui peut être obtenu si nous nous appuyons sur nos expériences et nos résultats à ce jour, sur l’énergie existante pour une action collective et multipartite et sur un engagement commun à donner la priorité aux intérêts des producteurs de cacao et de leurs enfants. La position unique de la Fondation ICI dans le secteur du cacao en tant que catalyseur de changement multipartite est primordiale pour donner vie à cette vision.

Accédez à la stratégie 2021-2026 complète de la Fondation ICI

Accéder au résumé

 

Blog de Nick Weatherill, Directeur exécutif de la Fondation ICI

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More