23 avril 2021

Les enfants de Krotta Kouassikro reçoivent les clés de leur nouvelle école

Des salles de classe construites en bois et recouverte de façon sommaire par un mélange de bois et de paille, exposant ainsi les enfants au soleil, à la pluie et au vent. Des salles de classes sans portes que les enfants partagent, par moments, avec les animaux domestiques (cabris, poulets) du village. C’est le spectacle qu’offrait l’école de Krotta Kouassikro jusqu’au 14 avril dernier. Depuis cette date, cette communauté cacaoyère située dans la région du Gôh en Côte d’Ivoire a, en effet, une nouvelle école. L’Ecole primaire publique (EPP) Galébré Krotta- Kouassikro a été inaugurée au sein de ladite communauté. C’est une école composée de 3 salles de classe, d’un bureau de directeur, et d’un bloc de trois latrines. Elle a été remise officiellement, pour le plus grand bonheur des enfants et surtout des parents, comme l’a indiqué Kouamé Amenan Martine, tutrice et tante de Koffi Aya Rebecca , élève en classe de CM2 et âgée de 16 ans. « C’est un grand soulagement, car les effets scolaires des enfants se mouillaient et il fallait les renouveler ».

Cette action, effectuée par la fondation ICI, grâce à un financement du Département du Travail des Etats-Unis (USDoL), dans le cadre du projet Eliminating Child Labour In Cocoa (ECLIC), a été l’objet d’une cérémonie officielle de remise de clés et qui a réuni les autorités administratives, éducatives et coutumières de la circonscription. « Une journée inoubliable », a dit le représentant de la communauté de Krotta-Kouassikro, Ziké Samuel, avant de déclarer que « la sous-préfecture de Galébré dans le développement au niveau de l’éducation avance à grand pas ». Une éducation chère à la fondation ICI, si l’on s’en tient aux propos de M. Brou Allatin, Directeur pays adjoint, lors de son intervention. Selon lui, « l’école est l’avenir de nos enfants dans notre pays ». C’est la raison pour laquelle, a-t-il fait savoir, 3 écoles ont été également construites dans la région dans le cadre de ce même programme. A savoir , une salle de classe, un bureau de directeur et l’achèvement de deux salles de classes et un équipement en tables blancs à Sakua, 3 salles de classe avec un bureau de directeur, un bloc de trois latrines, un équipement en tables-bancs et un don d’une malles de livres (romans et bandes dessinées) respectivement, à Kocoumbo Yaokro et à Ayaoukro (Oumé).

 

Saisissant cette occasion, le préfet de région, Fofana Lassina, a invité la communauté à « faire le suivi quotidien des enfants », en vue d’un bon résultat scolaire. Poursuivant, il a exprimé sa reconnaissance à la fondation ICI pour les actions menées dans le cadre de l’élimination du travail des enfants en Côte d’Ivoire. Il a assuré de la disposition de l’administration locale pour l’accomplissement des missions. « Lorsqu’une école est construite pour les populations, si la population lui donne de l’importance, vous verrez que les enfants viendront à l’école. Prenez des dispositions pour que l’école soit toujours rayonnante et que les bénéficiaires en fassent un bon usage », a-t-il laissé entendre.

Au nom de ses amis, N’dri Yao Eric Othniel, élève âgé de 12 ans et en classe de CM2 (Cours Moyen 2ème année), a remercié la fondation ICI et son partenaire « pour la construction de notre belle école », grâce à qui on dira désormais « adieu à la pluie, au vent et au soleil qui nous fatiguaient pendant nos heures de cours », a-t-il dit.

Pour rappel, le projet « Éliminer le travail des enfants dans la cacaoculture » (ECLIC) est intervenu dans cinquante (50) communautés productrices de cacao en Côte d’Ivoire, plus précisément dans les régions de la Nawa, du Gboklê, du Lôh-Djiboua, du Gôh, du Guemon et de San Pedro.

Ce projet visait à apporter un appui direct à 5 450 enfants vulnérables engagés dans le travail des enfants ou à haut risque de l’être, en leur offrant des possibilités d’éducation formelle ou non formelle, et à fournir également des services de subsistance à 1 500 ménages vulnérables à travers la mise en place d’activités génératrices de revenus.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More