Actualités 19 septembre 2017

L’OIT publie de nouvelles estimations mondiales du travail des enfants

La Situation de l'Enfant en Côte d'Ivoire 2014

 

L’OIT, consultant du Conseil de l’ICI, a publié aujourd’hui les nouvelles estimations mondiales du travail des enfants pour la période 2012-2016. D’après le rapport «Global Estimates of Child Labour: Results and Trends, 2012-2016» (Estimations mondiales du travail des enfants: résultats et tendances, 2012-2016), il y a actuellement 151,6 millions d’enfants contraints de travailler. Ceci représente une diminution de 94 millions depuis 2000 et une diminution de 16 millions depuis les dernières estimations de l’OIT, faites en 2012.

Près de la moitié de ces enfants sont engagés dans des travaux dangereux (72,5 millions) et presque un tiers sont complètement écartés du système scolaire. L’étude révèle également que 71% des enfants travaillent dans le domaine de l’agriculture et que 69% travaillent sur l’exploitation familiale.

En Afrique, un enfant sur cinq est contraint de travailler, faisant ainsi de cette région celle à plus haut risque. Les auteurs de l’étude estiment qu’«un progrès en Afrique sera déterminant pour mettre un terme au travail des enfants à travers le monde». Bien que le taux de travail des enfants ait diminué à l’échelle mondiale, ce dernier a légèrement augmenté en Afrique subsaharienne (21,4% en 2012 contre 22,4% en 2016).

Parmi les 151,5 millions d’enfants âgés de 5 à 17 ans impliqués dans le travail des enfants à l’échelle mondiale en 2016, on compte 64 millions de filles et 88 millions de garçons. Il est important de préciser que les tâches domestiques, qui reviennent principalement aux filles, ne sont pas prises en compte dans les estimations. Les filles représentent deux tiers des 54 millions d’enfants entre 5 et 14 ans qui accomplissent des tâches domestiques pendant au minimum 21 heures par semaine.

Le nombre absolu le plus élevé d’enfants enrôlés dans le travail des enfants a été mesuré en Afrique (72,1 millions), suivi de l’Asie et du Pacifique (62 millions), des Amériques (10,7 millions), de l’Europe et de l’Asie centrale (5,5 millions), et enfin des États arabes (1,2 millions).

D’après l’OIT, les estimations montrent que nous sommes sur la bonne voie, mais elle prévient aussi que les mesures doivent être intensifiées et accélérées pour espérer atteindre l’objectif d’éliminer le travail des enfants d’ici 2025. Le scénario projeté, qui se fonde sur les progrès accomplis entre 2012 et 2016, laisserait encore 121 millions d’enfants impliqués dans le travail des enfants dans 8 ans.

Les nouvelles estimations mondiales sont un effort collectif des membres de l’Alliance 8.7, la coalition pour un monde sans travail forcé, sans esclavage moderne, sans traite des êtres humains ni travail des enfants, et qui rassemble des partenaires clés représentant les gouvernements, les organisations des Nations unies, le secteur privé, les organisations de travailleurs et d’employés et la société civile, dans le but d’atteindre l’Objectif de développement durable 8.7.

 

Liens pour les estimations mondiales du travail des enfants (en anglais):

Rapport complet | Site internet et constatations clés | FAQ | Résumé

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More