Actualités 12 janvier 2015

Point de mire sur les membres de ICI: Olam

Olam International, l’un des plus grands fournisseurs de produits alimentaires et de matières premières industrielles, a récemment annoncé qu’elle a convenu d’acquérir l’entreprise de production de cacao d’ADM, hissant ainsi Olam Cocoa parmi les trois premiers transformateurs de cacao du monde.

En qualité de partenaire actif depuis 2013, Olam soutient le programme de base d’ICI en matière de promotion de la protection des enfants dans les communautés productrices de cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana, et fournit des solutions durables aux défis sociaux dans le secteur du cacao, notamment axées sur la lutte contre le travail des enfants.

Olam et ICI travaillent également en collaboration dans le cadre du Système de suivi et de remediation du travail des enfants, qui vise à créer un environnement où le travail des enfants est perçu comme une problématique sérieuse, et est identifié et éliminé tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Olam travaille également avec Fair Labor Association, devenue Membre affilié en 2013,  en vue d’améliorer les normes du travail.

La compagnie a procédé en 2010 au lancement de la Charte des Moyens de Subsistance d’Olam (OLC) afin de définir un point de référence pour les projets intégrant l’amélioration du rendement, les pratiques de travail, l’accès au marché, la qualité, la traçabilité, l’investissement social et l’impact environnemental. Le rapport 2014 est maintenant disponible avec 30 initiatives associant plus de 350.000 petits exploitants du cacao, du café, du coton, de la noix de cajou, du piment, du sucre et du poivre noir. Ceci représente non seulement une augmentation de 12% des producteurs en 2013, mais marque également une étape importante dans l’existence d’OLAM, lui permettant d’acheter de millions de tonnes de produits proposés par ces producteurs.

Au-delà de l’OLC, Olam intervient dans la gestion de 160 autres initiatives allant de l’électrification rurale et la mise en place des installations d’eau à la construction de centres de santé et d’écoles.

Realisations

  • 17 $ US payés au titre des primes d’incitation.
  • Augmentation de 24% de l’effectif  des producteurs et augmentation de 50% du nombre total d’hectares au titre de l’année précédente.
  • 593.000 distributeurs de plants de cacao.
  • Vérification du premier cacao écologique au plan mondial (Ghana) – l’objectif est de mettre fin à la déforestation, assurer la protection et l’amélioration de l’écosystème existant et réduire les émissions de gaz à effet de serre grâce à l’application des pratiques d’utilisation écologiques des terres en partenariat avec Rainforest Alliance.
  • L’audit par des tierces, des initiatives cacao OLC en Côte d’Ivoire est maintenant assuré par Interteck.
  • Le Système d’information des Producteurs d’Olam (SIPO) est en cours d’exécution en vue de développer une base de données et de cartographier l’ensemble les producteurs de cacao associés à l’initiative.
  • 454 champs-écoles paysans mis en place pour soutenir la formation des producteurs
  • 4061 journées de formation des paysans tenues
  • Plus de 300 formateurs-paysans formés, issus de 132 coopératives, une action qui a permis de toucher 47.000 membres grâce à la collaboration avec Fair Labor Association en Côte d’Ivoire, axée sur l’amélioration des normes du travail et la mise en œuvre du Code Fournisseur d’Olam
  • Au titre des exemples d’investissements réalisés au niveau rural, on compte la construction de cinq écoles en Côte d’Ivoire, cinq forages au Ghana, et 242 séchoirs solaires en vue de permettre aux groupements de producteur Indonésiens d’améliorer la qualité du cacao.
This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More