Actualités 8 mars 2018

Reconnaitre aujourd’hui et chaque jour le travail des femmes dans la production du cacao

Le travail des femmes dans la cacaoculture est méconnu. En cette Journée internationale de la femme, et chaque jour par le biais du travail de la Fondation ICI dans les communautés productrices de cacao, la Fondation ICI reconnaît le rôle important que jouent les femmes dans la production du cacao, la construction de communautés durables et la promotion de la protection des enfants.

Elles s’occupent également de tâches ménagères et de soins qui permettent à d’autres travailleurs d’être productifs. En outre, dans les communautés du Ghana et de Côte d’Ivoire assistées par la Fondation ICI, les femmes assument de plus en plus des rôles de leadership dans les organisations communautaires et paysannes, contribuant ainsi aux décisions concernant la cacaoculture et le développement communautaire.

Malgré ces progrès, les femmes des communautés cacaoyères continuent de se heurter à de multiples obstacles concernant leur participation et  leur rémunération dans la cacaoculture. En Côte d’Ivoire, les femmes possèdent 25% des exploitations cacaoyères et forment 68% de la main-d’œuvre cacaoyère, mais ne gagnent que 21% des revenus générés par la cacaoculture (Marston 2016). La situation est similaire au Ghana, où 25% des cacaoculteurs sont des femmes. Le travail des femmes est le type de travail familial le plus fréquemment utilisé dans les exploitations cacaoyères (Marston 2016; ICI 2016). Dans les deux pays, les femmes ont un accès inégal au crédit, aux services de vulgarisation et aux intrants de production. En outre, l’étude de recherche sur le marché du travail de la Fondation ICI a révélé que les femmes cultivatrices de cacao au Ghana ont du mal à accéder à une main d’oeuvre adulte. Elles utilisent donc le travail des enfants pour compenser cela(ICI 2016).

Écart entre les sexes dans l’éducation

Au-delà de la cacaoculture, les femmes des communautés cacaoyères ont un niveau d’éducation inférieur à celui des hommes. Dans les communautés assistées par la Fondation ICI en Côte d’Ivoire, seulement 2,2% des communautés ont indiqué que la plupart des femmes avaient atteint le niveau secondaire supérieur, contre 13% pour les hommes. La situation dans les communautés ghanéennes assistées par la Fondation ICI est encore plus désastreuse. Aucune femme n’a atteint ce niveau d’éducation contre 17,2% des communautés déclarant que les hommes l’avaient atteint. Dans les communautés assistées par l’ICI en Côte d’Ivoire et au Ghana, les femmes ont également des taux d’alphabétisation plus faibles que les hommes. Dans 69,6% des communautés assistées par la Fondation ICI en Côte d’Ivoire et 75,9% au Ghana, moins de 30% des femmes savent lire. En comparaison, les hommes ont rapporté des niveaux d’alphabétisation inférieurs à 30% dans seulement 17,4% des communautés aidées par la Fondation ICI en Côte d’Ivoire et 20,7% des communautés au Ghana (ICI 2017).

La Fondation ICI travaille en étroite collaboration avec les membres des communautés cacaoyères du Ghana et de la Côte d’Ivoire pour promouvoir l’autonomisation des femmes. la Fondation ICI offre des cours d’alphabétisation et de marketing et aide également les femmes à développer leurs propres activités génératrices de revenus (AGR), ce qui les aide à diversifier et à augmenter leurs revenus. Les activités génératrices de revenus vont de la fabrication de bijoux à la riziculture en passant par la fabrication de savons. Elles se traduisent par une augmentation des revenus des femmes et une amélioration de la fréquentation scolaire et de la protection des enfants. Les femmes des communautés aidées par ICI au Ghana déclarent également dépenser les revenus tirés de ces activités pour la santé, la scolarisation et la nutrition des enfants (ICI 2018). En outre, ICI aide à créer des groupes de services communautaires qui fournissent aux femmes une main d »oeuvre adulte abordable et réduisent leur dépendance au travail des enfants, en particulier aux tâches dangereuses.

Aujourd’hui, la Fondation ICI se penche sur les progrès que nous avons accomplis en renforçant les compétences et les revenus des femmes, ainsi que sur la nécessité de continuer à renforcer la participation, la reconnaissance et la rémunération des femmes dans la cacaoculture. La Fondation ICI s’engage à autonomiser les femmes dans les communautés cacaoyères non seulement aujourd’hui, Journée internationale de la femme, mais chaque jour.

References:

Barrientos, Stephanie. (2013) “Women in cocoa production: where is the gender equity?” The Guardian.

CARE International. (2016) Women’s Leadership in Cocoa Life Communities: Emerging Best Practices of Women’s Leadership within cocoa farming in Ghana and Côte d’Ivoire. CARE International, Mondelez International and Cocoa Life.

Marston, Ama. March 2016 Women’s Rights in the Cocoa Sector: Examples of Emerging Good Practice. Oxfam Discussion Papers.

ICI (2016) M. Vigneri & R. Serra. Researching the Impact of Increased Cocoa Production on the Child Labour Risk and Labour Market in Ghana and Côte d’Ivoire.

ICI. (2017) 2016 Reporting – ICI Protective Cocoa Community Framework (PCCF): Older Communities (2015-2016) and Newer Communities (2016). PCCF Report Doc #35-17b. Geneva, Switzerland. (Internal)

ICI. (2018) ICI Women’s Empowerment Survey Reporting – Ghana. (Internal)

 

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More