Actualités 14 septembre 2016

Traite transfrontaliere et pires formes de travail des enfants: La Côte d’Ivoire et le Ghana signent un accord

Findings on the Worst Forms of Child Labour in Côte d'Ivoire 2016

Mesdames Dominique Ouattara, Première dame de Côte d’Ivoire, et Lordina Dramani Mahama, Première Dame du Ghana, ont signé, le mardi 13 septembre 2016, à Abidjan, une déclaration conjointe d’engagement de la Côte d’Ivoire et du Ghana en matière de lutte contre la Traite transfrontalière et les pires formes de Travail des Enfants.

Le texte signé concerne la lutte contre la traite transfrontalière et les pires formes de travail des enfants dans tous les secteurs d’activités, notamment l’agriculture, les mines, le commerce, la pêche, l’artisanat, le travail domestique et la mendicité.

Dans cette déclaration, les Premières Dames des deux pays ont exprimé :

  • leur solidarité et leur ferme volonté à soutenir les efforts déployés par les deux Etats pour l’élimination de la traite transfrontalière et des pires formes de travail des enfants;
  • leur engagement à conduire des plaidoyers auprès des Premières Dames de la sous-région ouest africaine, afin d’obtenir leur implication dans les actions de lutte contre la traite transfrontalière et les pires formes de travail des enfants;
  • leur soutien à toutes les actions susceptibles de contribuer à l’éradication du phénomène de la traite transfrontalière et des pires formes de travail des enfants dans les deux pays notamment en matière de prévention, de protection, de répression et de suivi-évaluation.

La déclaration comprend d’autres dispositions au titre de la prévention, au titre de la protection et de la coopération.

Au cours de la cérémonie, Mme Dominique Ouattara a dit ceci : « C’est ensemble que nous réussirons à éliminer définitivement la Traite et les pires formes de Travail des Enfants dans nos pays respectifs ».

Le 26 avril dernier, la Fondation ICI a signé un Accord de Partenariat avec le Comité de Surveillance Nationale (CNS) présidé par la Première Dame de Côte d’Ivoire pour promouvoir la protection des enfants dans le secteur du cacao ivoirien. L’Accord élargit le soutien mutuel existant dans les domaines prioritaires du Plan d’Action National 2015-2017 du gouvernement ivoirien pour l’élimination du travail des enfants, en particulier le renforcement, l’extension du Système d’Observation et de Suivi du Travail des Enfants en Côte d’Ivoire (SOSTECI) et la construction et réhabilitation d’écoles.

Pour M. Nick Weatherill, Directeur exécutif de la Fondation ICI,  « en tant qu’organisation favorisant la collaboration de nombreux partenaires pour lutter contre le travail des enfants dans les secteurs du cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana, l’ICI applaudit cet accord entre les deux pays. Il y voit un signal fort de l’engagement de chaque gouvernement en faveur du bien-être et de la protection de tous les enfants vulnérables, et en particulier de leur volonté politique de traiter, ensemble, la criminalité qui entraîne l’effroyable phénomène du trafic transfrontalier. »

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More