Actualités 30 octobre 2018

Protection des enfants: de nouvelles infrastructures éducatives de qualité pour améliorer le taux de scolarisation

Protection des enfants

Kouassi Yao Meza a 10 ans et fréquente l’Ecole Primaire Publique (Epp) Bowaly dans le département de Daloa, au Centre-Ouest de la Côte d’Ivoire. Il est en classe de CM2. Il nous a confié être heureux d’avoir une nouvelle école. Une école qu’il n’hésite pas à montrer à ses cousins qui viennent lui rendre visite à Bowaly. A ce sujet, il promet de bien travailler en classe pour dit-il « aider les parents qui sont planteurs et font le cacao ». D’autant qu’il partage un grand rêve : « Je veux être sous-préfet », nous a-t-il confié, tout souriant, en nous faisant visiter l’ancien logement du directeur de l’école, construit en terre battue et désormais fermé. Comme lui, de nombreux enfants de la communauté de Bowaly (Daloa), ont le sourire en ce moment. En effet, grâce au soutien groupé de Hershey, de Cargill, du Conseil café cacao, de la Fondation ICI et de la coopérative Anitché, les enfants, ont désormais, en lieu et place d’une petite classe faisant office d’école pour tous les élèves, un groupe scolaire doté d’infrastructures modernes.

 Il est composé de 7 salles de classe, dont une classe destinée à la maternelle, d’une aire de jeux pour les enfants de la maternelle, de 7 logements pour les enseignants, d’une cantine scolaire, d’un bloc sanitaire, d’un château d’eau avec des pompes et deux panneaux solaires de 250 Watts chacun, soit 500 watts. Cela, en vue de permettre aux enfants d’étudier aisément et sans crainte, une fois la nuit tombée.

Comme l’a signifié le directeur de l’école, M. Soro Lanzeni, lors de la remise symbolique des clés de l’établissements, il ne s’agit pas de son école mais de « l’école de tous », parents, enfants, structures étatiques, partenaires au développement. C’est la raison pour laquelle, il a appelé à une gestion efficace de ce joyau. Car, comme l’a souligné le représentant de Hershey, M. Kodjia Kouadio Félix, « le meilleur travail que l’on puisse attendre d’un enfant, c’est le travail scolaire ». Une assertion partagée par la représentante de Cargill West Africa, Mme Blandine Konan, Responsable Durabilité, qui a fait savoir que la construction de cette école est « l’effort collectif de toute la communauté ». Accompagnée pour la circonstance, d’une forte délégation et profitant de l’occasion, elle a invité les enfants de Bowaly à bien travailler à l’école.

Rappelant le protocole d’accord signé entre Cargill et la Fondation ICI pour la construction d’infrastructures sociaux économiques à Bowaly, le Directeur pays adjoint de la fondation ICI, M. Allatin Brou a, pour sa part, retracé la genèse de la construction de cette école. Une école qui émane des besoins de la communauté, identifiés au préalable par la fondation ICI. « Un choix qui n’est donc pas fortuit », a-t-il dit. Car si l’on s’en tient à ses propos, la construction de cette école par la Fondation ICI « rappelle aux producteurs que la place de l’enfant est à l’école et non dans les plantations de cacao ». II a également ajouté que « tout est fin prêt pour que les enfants puissent aller à l’école convenablement ». Puis, il a félicité la coopérative pour le travail remarquable effectué. Il a également remercié Heshey et le Conseil du café-cacao pour le financement et Cargill pour la confiance placée en la Fondation, pour la construction du groupe scolaire.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More