Enquête sur le niveau de vie des menages en Côte d’Ivoire (env 2015)

En 2008, près de la moitié de la population (48,9%) vivait en dessous de 661 francs CFA par jour, considéré à ce moment-là comme le seuil de pauvreté monétaire en Côte d’Ivoire. La crise postélectorale qui a entrainé la destruction de l’outil de production et le déplacement des populations a aggravé la situation de la pauvreté (une étude réalisée avec l’appui du PNUD à Abidjan et l’Ouest de la Côte d’Ivoire indiquait un accroissement de la pauvreté). Depuis lors, le Gouvernement s’est employé, à travers le DSRP puis le PND, à accroître la production et à améliorer les conditions de vie des ménages.

Ainsi, le taux de croissance économique est estimé à 8,3% en 2014, et devrait atteindre 9,4% en 2015, dénotant une bonne performance économique, pour un pays qui sort d’une longue crise. Par ailleurs, des politiques de soutien aux ménages ont été entreprises (hausse des prix des produits de rente, gratuité de certains services sociaux, etc.). Tous ces efforts ont-ils eu un effet certain sur les conditions de vie des ménages ? Y a-t-il eu recul, stagnation ou augmentation du niveau de pauvreté ? C’est principalement à cette question que l’ENV2015 répondra. Les résultats de l’ENV 2015 sont donc fortement attendus par les décideurs politiques, par les partenaires techniques et financiers et par la population toute entière.

C’est pourquoi, le Gouvernement Ivoirien, avec l’appui financier des partenaires multilatéraux et bilatéraux, n’a donc pas lésiné sur les moyens pour organiser cette enquête, qui vient pratiquement sept ans après celle de 2008. Et pour réussir cette étude, l’INS a adopté une démarche participative qui a vu l’implication effective de certains experts sectoriels et des partenaires au développement. Cette implication témoigne du soutien accordé à la Côte d’Ivoire dans la lutte contre la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des ménages.

Télécharger le rapport ici

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More